Hommage pour le départ de M.Daniel Gouilly, et bienvenue à M.Etienne Aubin

Monsieur GOUILLY.

Vous nous avez toujours prouvé, au cours de ces 6 années, que les Anciens et Amis de Don Bosco (les ADB) sont bien une des composantes de la Famille (avec un F majuscule) Salésienne.

-         Merci de nous avoir toujours associé aux grands événements de l’Institut : inauguration du nouveau pôle automobile, inauguration des nouveaux locaux du lycée agricole etc.

 

-         Merci pour avoir tenu que les ADB soient représentés au Conseil d’Établissement et au Conseil Pastoral.

 

-         Merci pour avoir favorisé les nombreux moments de partages et d’échanges avec les jeunes de l’Institut. J’en citerai quelques uns :

         ● Célébrations de Noël et de la Saint Jean Bosco.

         ● Interventions des ADB auprès de nombreuses classes sur le "Savoir Être et le Savoir Faire", ou sur "la pauvreté aujourd’hui".

         ● Nombreuses marches avec les jeunes où vous étiez toujours présent (marches vers le Mont Saint Michel, marches de la Lumière, marches vers Pâques...)

         ● Collectes de la Banque Alimentaire.

 

         ● Aide aux migrants. etc... 

 

 

Merci Monsieur Gouilly

                                                                                                                                                       Jacques Villard

 

Télécharger
IMG_3812.MOV
Fichier Audio/Vidéo MP4 2.5 MB
Télécharger
IMG_3813.MOV
Fichier Audio/Vidéo MP4 2.3 MB
Télécharger
IMG_3814.MOV
Fichier Audio/Vidéo MP4 6.5 MB

Les jeunes s'engagent pour la paix 4 juin 2019

Télécharger
Concert pour la paix
IMG_3717.MOV
Fichier Audio/Vidéo MP4 3.6 MB

Assemblée générale 2019

Photos Jacques Fierville

Rapport moral par Jacques Villard

Télécharger
Rapport moral par Jacques Villard version Open Office
JEUDI 30 MAI 2019 vers open.odp
Présentation Open Office 141.1 KB
Télécharger
Rapport moral par Jacques Villard version Power Point
JEUDI 30 MAI 2019.pptx
Présentation Microsoft Power Point 156.9 KB

AG 30 mai 2019 Jean-Paul Martin nous présente "la plateforme Don Bosco"

Créer le lien élèves – entreprises par la plateforme Don Bosco

Rapprocher les élèves des établissements Don Bosco et les entreprises tenues par des anciens élèves ou partenaires et proches de nos maisons pour promouvoir stages ou emplois.

L’accompagnement dans l’insertion professionnelle fait partie de la tradition éducative salésienne et le soutien des anciens élèves et d’entreprises “partenaires” existe dans certaines maisons salésiennes.

 

Des objectifs : 

Permettre de généraliser facilement à tout établissement volontaire cette adhésion à la plateforme

Constituer un fichier unique d’élèves et d’anciens élèves constamment à jour au niveau national, exploitable par chacune de nos amicales locales et nos fédérations ADB / ADBS… et par toute la famille salésienne.

 

Pour suivre l'activité et l'évolution da la platefporme :

https://www.fondationdonbosco.org/projets/plateforme-don-bosco/

https://www.don-bosco.net/famille-salesienne/3085-plate-forme-business-les-anciens-eleves-au-service-des-eleves-des-etablissements-don-bosco.html

 


AG 30 mai 2019 la menuiserie en fête

Télécharger
IMG_3684.MOV
Fichier Audio/Vidéo MP4 9.0 MB

Les Dissonnances en Quintet au coeur de l'atelier bois


Saint Jean BOSCO 2019 (texte du Père Pierre Gernez, photos Jacques Fierville)

« Don Bosco est dans la cour  » ! C’est cette nouvelle qui a rassemblé les jeunes et moins jeunes dans la cour de l’Institut Lemonnier le jeudi soir 7 janvier 2019.

Une farce, non un Don Bosco grandeur nature assis au milieu de la cour qui attend les jeunes qui viennent le célébrer à l’occasion de sa fête et qui les regarde au loin « avec les yeux de Dieu ».

Dans un premier temps les jeunes lui ont montré tous les nouveaux paysages qu’ils avaient vus ou qu’ils envisagent de voir en cette année.

• Certains sont partis en Chine pour partager les connaissances professionnelles. Des étudiants chinois sont venus nous rendre visite en retour pendant une dizaine de jours. 10 étudiants de BTS «Systèmes numériques» sont partis pendant 6 semaines au Tamil-Nadu partager avec l’université salésienne la réalité professionnelle

culturelle et sociale de l’Inde. D’autres se préparent à partir cette année.

• Les jeunes du club Japon vont partir au pays du soleil levant à la conquête d’une autre culture et de nouvelles pratiques professionnelles. Des groupes se préparent à partir pour quelques jours en Angleterre, au Portugal, en Croatie, en Belgique, à Jersey et même l’Équateur…

Des élèves de CAP ébénisterie vont faire leur stage professionnel en Italie.

• Dans le cadre des projets européens Erasmus +des jeunes se préparent à faire un projet industriel de onception création d’un véhicule à énergie innovante avec des jeunes de Suède et nos amis Espagnols de Séville. Des rencontres sont prévues dans chacun de ces pays.

• D’autres engagent des travaux autour du devoir de mémoire sur la seconde guerre mondiale et en particulier sur la bataille de Normandie, avec des jeunes d’Allemagne et de Pologne. responsables.

Ce fut une très belle soirée qui se termina par un repas très convivial entre adultes et jeunes « du monde entier ». Quelle belle ouverture au monde !

Je suis frappé par le regard que l’artiste, qui a réalisé cette statue, a su donner à Don Bosco. Un regard profond qui voit loin, un regard qui comme le rappelait le pape François au Panama « voit avec les yeux de Dieu. »

« Don Bosco… simplement, a appris à regarder, à voir tout ce qui se passait autour de lui et à regarder avec les yeux de Dieu et, ainsi, il a été touché par des centaines d’enfants et de jeunes abandonnés sans

études, sans travail et sans la main amie d’une communauté. …Les jeunes ont besoin d’être regardés avec les yeux de Dieu. Lui l’a fait, Don Bosco, il a osé faire le premier pas : embrasser la vie comme elle se présente et, à partir de là, il n’a pas eu peur de faire le second pas : créer avec eux une communauté, une famille où, avec le travail et l’étude, ils se sentent aimés. Leur donner des racines où se fixer pour qu’ils puissent parvenir au Ciel.

Pour pouvoir être quelqu’un dans la société. Leur donner des racines auxquelles s’agripper pour ne pas être abattus au premier vent qui arrive. C’est ce qu’a fait Don Bosco, c’est ce que font les communautés qui savent regarder les jeunes avec les yeux de Dieu. Le sentez-vous, vous les grands, de regarder les jeunes avec les yeux de Dieu ? » (Pape François aux jeunes)

Puissions nous toujours imiter Don Bosco et regarder les jeunes avec ce regard de bienveillance. Quand nous passons dans la cour désormais et que nous croisons cette figure de Don Bosco rappelons nous son regard pour qu’il devienne le nôtre.

Don Bosco avec Nous !...


Calendrier des activités 2018 / 2019

• Mardi 04 décembre 2018 : "Marche des Lumières" avec des jeunes de l’Institut (un groupe marcherait

de St Aubin sur Mer à Douvres la Délivrande, un autre groupe irait partager le repas avec les migrants puis

cérémonie pour tous et repas partagé à Douvres.

• Vendredi 07 décembre 2018 : Journée de la Fraternité à l’Institut.

• Samedi 15 décembre 2018 : Remise des diplômes BTS ;

• Jeudi 20 décembre 2018 à 17h45 célébration de Noël le soir avec les internes.

• Jeudi 07 février 2019 à partir de 17h45 fête de la St Jean Bosco avec inauguration d’une sculpture de Don

Bosco en bronze.

• Du 21au 23 février 2019 visite du Recteur Majeur en France ;

• 16 et 17 mars 2019 A.G. de la Fédération des ADB à Lyon.

• Jeudi 30 mai 2019 A.G. des ADB de Caen.

• Du 28 au 31 octobre 2019 Rassemblement de la Famille Salésienne à Lourdes


La marche des lumières (par François Callu)

Le mardi 4 décembre 2018, les ADB accompagnent les élèves pour la marche des lumières, de saint Aubin sur mer à Douvres la Délivrande.


La promo BTS MAI 1988 fête ses 30 ans  (par Denis Schiebold)

Rassemblement le 30 juin et 01 juillet 2018 à Clécy

26 élèves promo BTS MAI 1988
100% des élèves avec adresse mail à jour
6 absents seulement
26 personnes présentes
3 professeurs : Patrick Maurey-Alain Artigaut-Jean Marie Bérard

 

Merci aux ADB pour aides recherches photos , bulletins Notes , prêt matériels.

Après un incendie Philippe Petiton relève le défit et inaugure sa nouvelle entreprise

(Extrait de l'article de Ouest-France du 4 septembre 2018)

C’est l’histoire d’une renaissance pour toute l’équipe de TMC, soudée autour de son patron Philippe Petiton. L’entreprise de traitements des métaux avait brûlé en décembre 2016. L’entreprise Un violent incendie a frappé l’entreprise TMC dans la nuit du 12au 13 décembre 2016. «A 4h06, l’alarme incendie TMC sonne sur mon téléphone, raconte très ému Philippe Petiton, directeur de l’entreprise.

Quand je suis arrivé à Verson, j’ai vu le grand dôme de feu et j’ai senti que c’était terminé. Le bâtiment a été détruit à 90%.

A ce moment-là, je suis tout seul avec les gendarmes et les 52 pompiers ». Mais Philippe Petiton n’est pas du genre à se laisser abattre. L’activité a repris en 48heures, avec mon associé Sébastien Turquetil, nous avons décidé de nous relever.  Si j’ai continué, c’est aussi pour l’investissement que nous avons mis dans TMC avec ma femme et mes fils, depuis 2007. Nous passons notre vie ici, on vit en famille. Pour eux, j’étais obligé de ne pas baisser les bras. » Spécialisée dans le traitement de surface des métaux, la société TMC doit travailler dans le respect de la réglementation et de la qualité. Dans les heures qui ont suivi l’incendie, TMC a reçu un gros soutien. Mon ancien électricien m’a remis les clefs de son bâtiment. Nos confrères nous ont proposé d’utiliser leur chaîne de traitement pour que notre activité puisse se poursuivre. Nous avons reçu un fort soutien de plein de personnes, de la mairie de Verson, de Caen-la-Mer, de la Dreal (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement) et du Crédit agricole. Grâce à eux, nous avons pu reprendre notre activité. Elle a repris début juillet dans le nouvel atelier. Nous avions l’obligation de remonter TMC sur la même parcelle, précise Philippe Petiton. Nous avons obtenu toutes les autorisations très rapidement. Je suis allé au-devant d’institutions comme la banque. Sans elles, je n’aurais pas construit le TMC d’aujourd’hui ». Depuis 2007, TMC œuvrait dans le respect de l’environnement. «Nous avions fait près de 900000 € d’investissement. Notre entreprise fonctionnait très bien. » Avec la construction, Philippe Petiton a voulu améliorer encore la qualité. «Nous avons privilégié nos bains de rinçage pour la qualité du traitement. En matière de protection de l’environnement, nous sommes en rejet zéro et nous retraitons l’air de l’atelier. » L’entreprise souhaite par la suite être certifiée ISO 9001. Après presque deux années de travaux, les nouveaux bâtiments sont inaugurés le 4 septembre 2018


« S’épanouir en lycée pro, dans le sillage de Don Bosco"                                                             Sous la direction de Jean-Marie Peticlerc

Genèse du projet :

C’est en janvier 2017, il y a seulement 19 mois, que je m’entretenais avec M. Gouilly notre directeur actuel de l’institut Lemonnier sur un projet d’écriture-témoignage au sujet de mon engagement professionnel depuis 35 ans au service des jeunes dans ce lycée Salésien qu’est l’Institut Lemonnier.

Plus largement, l’idée était en fait de rassembler différents témoignages, hommes et femmes engagés auprès des Jeunes dans notre lycée de 1300 élèves, avec cette particularité, d’être fortement imprégné des valeurs de don Bosco et de sa pédagogie toujours autant d’actualité. À Jean-Marie Peticlerc (1)qui passe régulièrement dans nos murs, et auteur reconnu de nombreux ouvrages qui font référence dans le monde Salésien, cette idée fut proposée. Riche de toute son expérience, celui-ci accepta avec beaucoup d’enthousiasme de nous guider tout au long du cheminement de ce beau projet.

Aujourd’hui…

Depuis Jeudi 23 août 2018, sortie officielle du livre en librairie ! C’est avec beaucoup de joie que je vous présente le fruit de ce cheminement et vous invite à faire un bon accueil à celui-ci.

En pièces jointes, vous pourrez découvrir la couverture du livre, ainsi que la 4iem de couverture + la table des matières.

Pour ceux qui sont proches de Caen ou sur Caen, ne pas hésiter à se rendre chez Publica (44 Rue Saint-Jean, 14000 Caen), où il est disponible depuis ce jour. Pour ceux qui sont plus loin dans l’hexagone, le livre est référencé sur les sites classiques. 

Bon à savoir également, tous les auteurs qui ont contribué à l’ouvrage ainsi que Jean-Marie Petitclerc, ont souhaité que les droits d’auteurs soient reversés en intégralité aux « Œuvres et Missions de Don Bosco ».

 

Bien amicalement, François-Xavier LAUNAY

 

 

(1)   Jean-Marie Petitclerc, né le 2 février 1953 à Thiberville (France), est un prêtre catholique salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain.



La marche de l'espérance 2018 "150Km entre Pontmain et le Petit Lourdes"

Chaque année depuis huit ans, Guy Poirier, Jean-Marie Lecavalier et les membres de l'Hospitalité diocésaine marchent bénévolement pour recueillir des dons au profit des malades pour financer le pélerinage à Loudes 


Achetez fleurs, fruits et légumes à l'Institut Lemonnier et ses partenaires ?

Article Ouest-France (6/02/2018)

Commandez

 


Mobilité professionnelle et partenariat en INDE par Daniel Gouilly

Don Bosco Yellagiri l'oeuvre du Père Guézou

 

 

Mobilité professionnelle en INDE, voyage d'étude par Daniel Gouilly, directeur de l'Institut Lemonnier

Télécharger
Diaporama de Daniel Gouilly
Voyage en INDE, un partenariat à construire
Présentation Inde 2017.pptx
Présentation Microsoft Power Point 20.5 MB

Conseil d'administration du 9/11/2017 (cr de Jean-Marie Lecavalier)

Présents: Monsieur Daniel GOUILLY, directeur, Madame Béatrice AUBREE, directrice du lycée agricole, D. KONCEWIEZ, J. VILLARD, J.FIERVILLE, J.P. RUFFIN, G. POIRIER, J.DALIBERT, M.MARGUERITTE, D.SCHIEBOLD, J.M.HOTTOT, A. LEPAREUR, J.P. MARTIN, Père GERNEZ, J.M. LECAVALIER.

 

1 a – Madame AUBREE:

 

- Avant d’aborder la rentrée, remercie les A.D.B présents à l’exposition         peinture réalisée par les élèves

- Effectifs: 276 élèves au lycée agricole( plus 40.)

- bonne motivation des élèves dans l’ensemble

- Équipe enseignante: trente dont neuf nouveaux.

- Laboratoire de biologie nouveau (c’est un laboratoire de chimie et de micro biologie.)

  voir le dossier séparé.

 

- PROJETS:

 

  Sélection régionale des olympiades 

   Vente de légumes (emplois d’été pour mettre en évidence les légumes dans les             présentoirs en rayons.

   Partenariat de qualité pour commande sur internet de légumes (voir feuillets séparés)

 

- DATE A RETENIR:

 

LE 22 février 2018 à 17 heures inauguration de l’espace horticole (présence Hervé MORIN)

 

Pour les projets d’agrandissements et de modification et amélioration du lycée agricole voir le dossier séparé.

 

1 b – Monsieur GOUILLY

 

Effectifs rentrée: 100 élèves de plus (1300 élèves au total ) 

Professeurs: 180 à 200 personnes.

En 2017: formation en alternance pour diplôme en robotique.

Redynamiser le centre de formation continue.

Ensemble sportif recentré autour du gymnase

Vente des ateliers effective.

Projet Erasmus: projet d’un véhicule innovant avec une énergie innovante.

                          Ouverture internationale sur le projet   

  profiter de l’aide du C.V.L. (le président:élevé de B.T.S première année.

Marche des lumières le 6 décembre (même parcours que l’année 2016: de st Aubin sur Mer à Douvres la Délivrande

Fête de la fraternité le 8 décembre.

Le 31 janvier 2018: fête de Don Bosco avec la présence des espagnols

Le 27 mars 2018 fête du lycée.

 

2 – Retour sur l’A.G du 25 mai 2017

moins de personnes présentes mais bonne ambiance générale.

 

3 – calendrier 2017 /2018

Banque alimentaire le 24 novembre à 9 heures 30 recherche 6 personnes pour carrefour Hérouville.

 

4 – Rappel des cotisations

202 cotisants.

 

5 – Solidarité et partage

pour 2016: 4150 euros récoltés qui ont permis d’aider 14 élèves.

 

6 – Le journal 

Attente d’articles pour Jacques Villard 

 

7 – Plate- forme DON BOSCO (J.P. MARTIN)

Voir le récit en images et textes sur le site.

Besoin d’un web master.

Étude du projet par trois élèves en B.T.S.

Associer les A.D.B avec le C.V.L.

trois élèves de B.T.S pour trouver de nouveaux jeunes anciens.

 

8 –week-end jeunesse et famille à Forgeassoud (Jean Paul Martin)

Récit de Jean Paul sur les trois témoignages très intéressants: voir le récit en images et textes sur le site.

 

9  - Euro-bosco ( J. FIERVILLE)

Du 12 au 15 octobre sur le thème de la famille: voir les feuilles jointes sur le déroulement de ces journées.

 

10 – Site informatique (Jean Michel HOTOT)

Jean Michel nous passe en revue les rubriques du site et en particulier sur les sociétés créées par les A.D.B et certaines avec des offres d’emplois.

Voir l’utilisation du réseau Facebook avec les jeunes          

 

 

 

    

 Association des Anciens Elèves et Amis de Don Bosco

Institut Lemonnier CS 80269  14013 Caen Cédex 1

Tél.  02.31.46.72.00                   FAX  02.31.44.06.96            www.ancienseleves-lemonnier.fr

 

 

 

 

Visite du laboratoire de microbiologie

de gauche à droite : Jacques Dalibert, M Daniel Gouilly (directeur), Daniel Koncewiez, Jacques Fierville, Jean-Marie Lecavalier, Mme Béatrice AUBREE (directrice du lycée agricole) 



Les membres du CVL, les anciens élèves ADB et les élèves                                Tous réunis à Saint Laurent sur Mer et au Mémorial d'Omaha Beach.

Photos de Jacques Villard


Fabien POTEL photos aériennes par cerf-volant "airKAPture"

Les meubles des 2 Nicolas de Creully à New York (Ouest France 22/05/2017)

Ascension fulgurante

Le Normand, Nicolas Basile, rencontre le Picard, Nicolas Thienpont. Naissent une amitié et une collaboration. En 2011, les jeunes ébénistes montent leur société, au nom facétieux de Nicolas et Nicolas. Le binôme s’établit dans le Calvados, à Ifs, puis dans une authentique menuiserie à Creully.

« Notre style s’apparente à une réinterprétation du classique, entre rigueur et innovation, décrit Nicolas Basile.On aime les contrastes, comme habiller des appartements haussmanniens avec du mobilier contemporain. L’objectif étant que nos meubles ne soient pas obsolètes dans dix ans parce que la mode aura changé ! »

Aux confins de l’art et de l’artisanat, les designers se partagent entre agencement sur mesure (cuisine, bibliothèque, dressing) et création de meubles. Leur talent, à l’état de diamant brut, s’arrache en Île-de-France.

« Les architectes ont tendance à se fidéliser quand il s’agit de haut de gamme, souligne Nicolas Thienpont.Ils se sentent compris chez nous. On n’est pas que des fabricants. On a un œil et une vision artistique de l’objet. »

Œuvrant pour des célébrités ou des musées, les deux Nicolas, à 28 et 26 ans, connaissent une ascension fulgurante.

Dernier coup d’éclat, les honneurs du Grand Palais, à l’occasion de la Biennale internationale des métiers d’art. La consécration d’une première collection déclinée à la marqueterie d’os.« La démarche consistait à sublimer une création par l’usage d’une matière pauvre », éclaire Nicolas Basile.

À base de noyer sablé et de laque bleue Matisse, la collection Assertions/Insertions se veut « un hommage à l’Art Déco dans la mouvance de Ruhlmann pour la décoration, Picasso pour la peinture et Brâncusi pour la sculpture ».

Deux ans de travail ont été nécessaires aux orfèvres du bois pour toucher à la perfection de trois pièces emblématiques de l’ébénisterie française. Une commode, un paravent et un luminaire.

Extrait de ouestfrance-entreprises.fr



Silver Santé Study : méditation et bien vieillir - Senior Actu

 

 

Silver Santé Study, une étude Européenne sur le bien vieillir. Saviez-vous que près de 25% de la population de Normandie est âgée de plus de 60 ans?

 

L'an dernier un groupe des ADB de Caen participait à la première étude sur la mémoire, cette année Jean-Marie LECAVALIER poursuit l'expérience.

 

Renseignements : silversantestudy@cyceron.fr

Et si méditer favorisait le « bien vieillir » ?

C’est ce que vont s’attacher à découvrir des chercheurs de l’Inserm (Caen) à travers cette grande étude baptisée Silver Santé Study qui vise à identifier les facteurs déterminants de la santé mentale et de bien-être des ainés, notamment par le biais de la méditation.

 https://silversantestudy.fr/

 

De Jean-Marie Lecavalier,

 

J‘avais déja participé à deux études de I’Inserm en lien avec le cerveau. On m'a rappelé pour participer à celle-ci. II a fallu passer une batterie de tests : prise de sang. IRM, tests : neuropsychologiques. C’est

assez lourd. il faut le savoir avant de participer.

Nous avons ensuite reçu un courrier pour indiquer dans quel groupe nous allions être. Je fais partie du

groupe méditation. J’ai deux heures de cours. et de la méditation à réaliser chez moi a l’aide d’une tablette.

Au début, je me suis dit que j'aurais préféré l‘anglais pour me perfectionner. Mais finalement, ce n'est pas

inintéressant.

Je n'y connaissais rien du tout.

Cela se rapproche un peu du yoga. mais sans la dimensionphysique. L'objectif est d'aller vers une paix intérieure. de faire le vide autour de soi, de faire abstraction de toutes les pensées qui viennent nous assaillir. C'est une question d’ancrage du souffle et du corps. Au tout début, je me disais que j'étais beaucoup trop cartesien. que j'allais avoir du mal. Finalement, cela m'apporte quelque chose. En revanche. cela prend du temps. C'est un véritable engagement sur 18 mois

 

J'ai eu un enfant gravement malade et je l'ai vu tellement souffrir que je me suis dit que, si je pouvais, je

ferais des choses pour aider la recherche à trouver des solutions. Et en plus cela me permet de m'ouvrir

à d'autres choses. 

 

Propos recueillis par Louise DELEPINE pour Ouest-France du 26 mars 2017

 

 

 

 


Une expérience PASTORALE à partager

Télécharger
Journal des activités pastorales 2015-2016
JournalPASTORALE.juin2016.pdf
Document Adobe Acrobat 7.4 MB

Du nouveau sur le web !

Une page " Fédération des anciens élèves" a été créée sur Facebook. Elle permet de diffuser rapidement et simplement quantité d'informations sur la famille salésienne et le réseau d'associations d'anciens élèves.

( voir ADB information n°89 de septembre 2016)

https://www.facebook.com/adbs.adb

700 personnes ont ainsi été atteintes. Merci de "liker" sur cette page, mais aussi sur notre site !

 


Jacques Villard, témoigne auprès des jeunes, sur "la pauvreté aujourd'hui"

Depuis 4 ans, Jacques témoigne de son engagement auprès des pauvres ; ses interventions dans les classes suscitent toujours un grand intérêt et entraînent les élèves à agir concrètement.

 

(Sur les interventions ADB, vous trouverez le compte-rendu de Nathalie Leroy, dans notre journal 2014)

 

9 TYPES DE PAUVRETÉ (texte support des interventions)

Par A.M. Henry

 

1)     Les démunis

Le « pauvre » est ici simplement le démuni.  Il manque de nourriture, d’habits, de logement, de facilités, de confort, d’argent; bref de tout ce qui est extérieur.  L’ «avoir» fait défaut.

2)     Les malchanceux et accidentés

À un moment donné, la vie bascule dans le néant et l’immense détresse.  C’est l’expérience de la fragilité de l’existence.  C’est à ce degré que l’on peut imaginer ceux que nous avons appelés les « nouveaux pauvres », les victimes de la crise économique et du chômage massif.

3)     Les isolés

L’isolement, l’absence de relations ou la rupture des relations – la pauvreté des divorces !- le manque de « connaissances » et d’amis, mutilent l’être et empêchent de donner toute sa mesure.

4)     Les pauvres « d’avenir »

Appelons ainsi ceux qui ne peuvent disposer de leur lendemain ainsi que tous ceux qui ne peuvent prévoir ce dont demain sera fait pour eux (le prisonnier, le chômeur, le travailleur à la journée ou à la saison,…)  Cette pauvreté d’avenir affecte l’être intérieur : il se replie sur lui-même, ne cherche plus à produire et se durcit.

5)     Les mal portants

La pauvreté de santé.  Ce sont les malades, les infirmes, les aveugles, les sourds, les paralysés, les amputés, les infirmes mentaux, etc.…

Ici nous entrons dans ce qui est essentiel à l’être.  Notre corps, c’est nous-mêmes. Tout ce qui atteint notre corps nous atteint personnellement.

6)     Les ignorants, incompétents, inexperts

Les pauvretés de culture, de connaissance, d’instruction, d’éducation, de formation, sont ordinairement plus graves que les précédents.

Individuellement, l’absence d’instruction constitue la grande douleur des pauvres.  Ils souffrent de ne pas savoir crever ce plafond au-dessus de leur tête pour pouvoir monter plus haut sur l’échelle hiérarchique.

De même, collectivement, les pays pauvres sont tous des pays sous-scolarisés.  Ils manquent d’écoles, d’universités.  Et cette pauvreté est grave parce qu’elle en engendre beaucoup d’autres.

Ne pas avoir de compétences, ou de connaissances, mutile l’intelligence et l’être, et rend peu capable de produire des biens utiles aux autres et à soi-même.  La pauvreté d’argent… est toujours au bout.

7)     Les mal aimés

Les innombrables pauvretés d’affection concernent tous ceux qui ont été, ou sont encore, frustrés d’un minimum de reconnaissance et de lien d’affection.

Nous savons mieux aujourd’hui combien ce manque dans l’enfance peut handicaper quelqu’un pour toute son existence.

Mais cela concerne aussi les étrangers qui se retrouvent seuls, sans familles et qui, de plus, ne sont pas accueillis.

8)     Ceux qui se cachent et se détestent

Il y a bien des manières de devenir marginal ou de se sentir exclu.  On peut l’être par le reflet ou l’indifférence de ses proches, mais aussi par la prison, le renvoi d’une entreprise, l’excommunication d’une religion.  On peut l’être encore par sa faute même : personnes invivables, marquées de façon profonde par un vice ou une inaptitude sociale, ou toute autre déformation de l’être.

9)     Les pauvres de volonté et d’amour

C’est le plus bas degré de l’échelle.  Car, avec la volonté, c’est finalement le sujet lui-même, c’est l’homme au fond de son être qui est atteint.  N’est-ce pas le problème, par exemple, de la dépression nerveuse ?  Sans désir, sans volonté, sans amour, on ne peut pas changer, évoluer… C’est la force vitale elle-même qui fait défaut.

 

 


Projet ERASMUS

Cette première des 4 étapes (720 km) s'est déroulée sous un beau soleil et nous sommes arrivés sans problème à Strasbourg.

L'aventure continue demain vers la ville de Zirovnica en Slovénie pour une distance de 730 km. Nous traverserons l'Allemagne et l'Autriche avec un passage obligé dans une Gasthof.

Très cordialement

JM BERARD et B.PAZE

 

 

 

 

Jean Marie BERARD et Bernard PAZE au départ de l'Institut Lemonnier

Arrivée en SERBIE le 2 octobre à 20 h

Nous sommes biens arrivés à Nis (Serbie) vers 20h. Cette troisième étape était la plus longue mais entièrement par autoroutes de bonne qualité. Seule frayeur : le passage de la frontière serbe où les papiers de la Zoé n'étaient pas à jour (certificat d'assurance).

Après quelques explications, nous avons montré un certificat démontrant le but de ce déplacement et tout est rentré dans l'ordre avec la bienveillance des douaniers.

Demain dernière étape où nous sommes attendus par Neri, professeur d'anglais, que j'ai eu au téléphone ce matin.

Bien cordialement

JM BERARD


PROJET DIAMOND

L'association Diamond a été fondée en 1987 par Jean-Marie Peticlerc losqu'il était directeur du foyer Père Robert, à Epron. Elle a pour but de permettre à des jeunes - qui sans elle ne pourraient le faire - de pratiquer la croisière en haute mer. Depuis sa création plus de 1000 jeunes ont embarqué. Pour toute information, contacter les Maisons Don Bosco.

Rebondir et Garder le Cap !

 

 

Le projet de la Classe Rebond est né de la réforme des temps scolaires repensés à L’Institut Lemonnier pour dégager et mutualiser cinq minutes sur chaque heure de cours. Ainsi ont pu être réunis du temps, un espace et une équipe pédagogique capables d’accueillir des jeunes sur le point de décrocher, des jeunes qui perdent pied et ont besoin de se poser, d’être écoutés pour repenser leur parcours et donner du sens à leurs études, et souvent à leur vie. Leur passage dans cette classe de réinsertion, qui n’a pas d’existence réelle sur le plan académique,  peut se limiter à quelques semaines, mais souvent il dure plusieurs mois.

L’idée de faire vivre à des jeunes en situation de reconstruction une expérience de réussite partagée, avec un temps de voyage sur un voilier, se situait à merveille dans cet accompagnement d’orientation individualisé : le projet « Rebondir et Garder le cap » a ainsi permis à quatre jeunes de la Classe Rebond de se lancer pendant une semaine dans une expérience unique en mer, accompagnés d’un membre de l’équipe pédagogique. A une étape du voyage, toute l’équipe pédagogique de la Classe Rebond a choisi de retrouver l’équipage pour partager un repas : la présence des adultes était alors habitée de ce désir de dire aux jeunes leur bonheur de vivre avec eux un temps fort au combien symbolique. La préparation du voyage, sa communication, la recherche de financements dans des opérations diverses comme une loterie, la mise en place d’une animation musicale au foyer, le grand nettoyage d’espaces de rangement ont mobilisé l’énergie et la volonté des jeunes dans une même direction. Mais plus encore les réunions de préparation du voyage, les paroles échangées entre jeunes, celles pour convaincre un camarade qui ne voulait pas au dernier moment monter sur le bateau, ont poussé ces jeunes à dépasser leurs appréhensions et leurs limites, à jouer de leurs différences pour savoir être ensemble, dans le plaisir et les exigences de la navigation. Mais cette expérience, menée avec enthousiasme, n’aurait pas pu réussir si elle n’avait pas rencontré le savoir faire de l’Association Diamond qui crée depuis des années les conditions pour que des jeunes apprennent à « tenir bon la vague » quels que soient les blessures du passé, la météo et les épisodes d’un voyage en mer où tout ne peut pas être prévu, où personne ne peut s’échapper.

 

 

 

La Classe et le projet Rebond ont beaucoup reçu : en pleine nature, les jeunes, finalement tous ravis de « mettre les voiles », disaient simplement : « C’est bien la mer ! ». Conscience d’être heureux, et heureux ensemble, confiance renforcée de mener à terme un projet sont des cadeaux essentiels pour ces jeunes invités à repartir et à réussir leur vie.

 

 

 

Voir également  http://www.don-bosco.net